DETENTEURS DES COMPTES DE DEPÔT SANS INTERÊTS BANCAIRES :

Publié le par immorentacash

Pour des raisons ethniques / religieuses (droit musulman), les intérêts bancaires sous toutes ses formes, qu’ils soient en termes bancaire créditeurs comme débiteurs, sont prohibés. C'est ainsi que toutes les transactions civiles comme commerciales faisant appels à ces intérêts sont interdits par l’Islam (Rriba = usure).

Certains détenteurs font partie de la population musulmane (estimée en France entre 4 à 5 millions). Une  majorité s’interdit de mettre son compte de dépôt en compte rémunéré par des intérêts bancaires : investir dans l’immobilier en faisant appel à un crédit bancaire rentre dans  la catégorie des activités illicites (Haram) selon la loi musulmane. Cependant, cette loi autorise les prêts bancaires lorsque qu'une personne est dans la nécessité en se référant à la règle du Coran "La nécessité abolit les interdits"... Dans notre cas c'est l'investissement immobilier, qui  à notre avis, ne rentre dans la "nécessité"!!  

Les établissements bancaires en France (*) ne se prêtent pas aux montages de finance islamique : «… par la double taxation qui pouvait concerner la TVA (dans le cas de la vente de biens), le droit de mutation (dans le cas de transaction foncière) ou le droit d’enregistrement (dans le cas de cession  de SCI) » (http://wikipedia.org/wiki/Finance_islamique).

Mon blog «http://immorentacash.over-blog.com/ »  s’adresse exclusivement à ces deux détenteurs. En effet, un exemple concret illustre un investissement en LMNP Classique répondant aux investisseurs cherchant :

          1.  une rentabilité plus avantageuse par rapport aux épargnes classiques, à  l’assurance-vie…,

           2. une transaction immobilière compatible  avec l’ethnie religieuse (paiement comptant).

 

 

 

 

 

 

(*) Chaabi Bank, filiale de la Banque Poupulaire du Maroc propose le 1er compte compatible avec la loi islamique...: offre le crédit immobilier au 2éme trimestre 2011.  Référence : "htt://www.lexpress.fr/actualites/1/economie/chaabi-bank"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article